Trentenaire d'origine asiatique, je vis actuellement en région parisienne. Après un bac littéraire et des études de droit, je me suis orientée vers les Ressources humaines.
Mes passions sont multiples : qu'il s'agisse du piano que j'ai pratiqué pendant sept ans (après avoir bien galéré durant les cours de solfège), des voyages que je fais régulièrement (histoire de m'évader), ou encore des jeux vidéo, qui sont aussi une sorte d'exutoire pour moi...


Ma passion pour l'écriture


Gamine, j'étais une élève espiègle et dissipée avec une imagination fertile et la langue bien pendue. Bon, ça n'a pas tellement changé, mais entre temps, j'ai appris à me canaliser. J'ai découvert la lecture avec les contes. Fascinée par leur univers, j'ai commencé à écrire vers l'âge de neuf ans mes propres contes sur un cahier d'écolier, histoire de me familiariser en même temps avec le passé simple et l'imparfait et secrètement, je me voyais déjà écrivain ou à la tête d'une méga confiserie du style Charlie et la Chocolaterie.

Tandis que certains naissent avec la bosse des maths, j'ai toujours été attirée par le français et les langues étrangères. Du coup, comme beaucoup, j'ai régulièrement tenu un journal en ne perdant pas de vue l'idée d'écrire un bouquin un jour, mais j'ignorais alors quelle thématique précise j'allais développer.

L'univers de mes romans


En 2017, j'ai découvert les otome games sur Android, ces jeux japonais pour filles avec des personnages attachants et complexes qui pourraient être sortis tout droit d'un manga. Mêlant romance, érotisme, humour et complications, j'ai eu un véritable coup de foudre pour ces jeux encore méconnus du public français. L'héroïne doit séduire l'élu de son cœur qui peut se révéler être un véritable crapaud derrière son allure de prince charmant des temps modernes.

Pendant l'été 2018, j'ai commencé à m'intéresser aux shojos, dont certains m'ont bien fait rire.

Bien que j'apprécie les comédies romantiques, j'avoue ne pas être fan des histoires d'amour trop mièvres, ce qui explique pourquoi certains téléfilms de M6 me barbent. L'idée d'écrire des romances fondées sur le concept des otome games et différentes de la chick-lit telle qu'on la connaît, m'est alors apparue.

J'écris donc des romances alliant légèreté et sentiments car mon but est de toucher le lecteur en l'émouvant, mais aussi en provoquant chez lui quelques fous rires, tout en y ajoutant une pointe d'érotisme et en essayant de décrire des situations dans lesquelles il pourrait se reconnaître. Les shojos et les otome games sont une véritable source d'inspiration pour moi.

Le blog


Également passionnée de développement web, j'ai tenu à concevoir un blog qui me ressemble. Bien qu'il soit perfectible comparé à un site professionnel, j'ai voulu en faire un espace convivial.

J'ai donc opté pour le thème Emporio de Blogger et je l'ai personnalisé à ma guise en buvant des litres entiers de café et en m'arrachant les cheveux, ce qui n'aurait pas été possible avec la version gratuite de Wordpress qui offre des thèmes "prêts à l'emploi" et plus figés. J'aurais rencontré le même souci en téléchargeant un thème externe pour Blogger, à cause des scripts qui auraient limité la customisation.

Après avoir mis les mains dans le cambouis toute seule comme une grande, je suis contente d'être parvenue à un résultat à peu près potable car le code HTML et moi, nous n'étions pas très copains au début, à tel point que le premier blog que j'avais conçu il y a quelques années m'avait valu un commentaire négatif du genre "ton blog, on dirait un Skyblog". C'était un mal pour un bien au final, car c'est avec ce genre de commentaire qu'on progresse, à condition qu'il soit franc et non malveillant. D'ailleurs, si vous voulez en apprendre plus sur le design du blog (polices utilisées et images des articles), c'est par ici.

Vous trouverez dans le blog des infos sur mes romans et sur les personnages qui y figurent, mais vous pourrez aussi lire des articles sur l'écriture que je perçois comme un merveilleux don qui n'est pas donné à tout le monde. Il s'agit en outre d'un domaine dans lequel on peut rapidement se retrouver frustré. Entre les pannes d'inspiration et l'impression de ne pas avoir utilisé les bons mots au bon endroit ni au bon moment, il est facile de douter et d'avoir envie d'abandonner, une sensation qui m'est si familière.

Enfin, vous trouverez une rubrique Lectures dans laquelle je partagerai avec vous mes impressions sur des livres. La notion de livres s'entend au sens large car j'y inclurai aussi des mangas et des otome games.

Le choix de l'auto-édition


La mère de l'un de mes ex, qui bosse dans le milieu de l'édition, m'avait fait part d'un constat réel : les chances de se faire publier sont infimes. L'éditeur qui publie un auteur inconnu au bataillon, fait un pari. Il s'agit d'un vaste sujet que j'aurai peut-être l'occasion de développer dans l'un de mes articles.

Pour l'heure, j'ai décidé de me tourner vers l'auto-édition. Plutôt que de laisser dormir mes écrits dans un tiroir poussiéreux après d'éventuelles lettres de refus, j'ai voulu dans un premier temps gagner un peu d'argent avec. Ce qu'il y a de bien, c'est que je percevrai l'intégralité de mes droits d'auteur. L'auto-édition représente aussi un test et me permet de savoir si mes romans plaisent ou pas au public.

Je vous ai tout dit ou presque et j'espère que vous passerez un bon moment sur le blog !