Avis de lecture : De circonstance, de Nicolas Vallier


Ayant fait la connaissance de l'auteur, par le biais de Twitter, j'avais décidé de me laisser tenter par son roman à l'esprit décalé, à mi-chemin entre polar et feel-good. Attirée par la couverture sobre et rigolote de De circonstance, j'ai également été intriguée par le résumé, qui évoquait un chamboulement dans la vie du héros, à la suite d'une rencontre pour le moins... inattendue.

 

Mon impression sur la couverture


Après avoir subi un lifting, la couverture, initialement plus colorée, a revêtu un style plus sobre, avec un fond tartan, dans les tons bruns, qui n'est pas sans rappeler un esprit so British, propre au roman. On retrouve ce côté rigolo et décalé, suggéré par les profils des personnages qui figurent sur la couverture.

Mon avis sur le résumé


Bien rédigé, malgré quelques fioritures, le résumé nous donne une idée très précise de la direction que prendra l'histoire. Il se révèle d'autant plus appréciable qu'il ne se contente pas de relater le récit de manière condensée. On en apprend sur la tonalité et la coloration du roman, dans lequel se mêleront humour, accents feel-good et optimisme, le tout sur fond de polar.

Le style de l'auteur


Nicolas Vallier possède un style élégant et un vocabulaire riche, mais accessible au plus grand nombre. Ses phrases longues sont compréhensibles et très bien tournées. Parmi les auteurs auto-édités que j'ai eu l'occasion de lire jusqu'ici, Nicolas reste, pour l'instant, celui qui écrit le mieux, si l'on s'en tient à la rédaction stricto sensu. Son parcours littéraire y a sûrement contribué.

Mon ressenti sur les personnages et l'intrigue


Malgré la découverte d'un cadavre "façon puzzle ou tacot en pièces détachées", et bien que le thème policier soit abordé dans le roman, il ne faut pas s'attendre au grand frisson, ni au suspense que l'on retrouve habituellement dans les thrillers. En effet, la force du livre de Nicolas Vallier ne réside pas dans la résolution de l'enquête, mais dans la psychologie et les failles des personnages, que l'on prend plaisir à suivre dans leurs tribulations.

Nathaniel, le héros, m'a paru discret et attachant, quoiqu'un peu effacé à certains moments, ce qui contraste avec Anna, la septuagénaire un peu rêche et un brin autoritaire. Ne la portant pas dans mon cœur, j'ai néanmoins appris à l'apprécier, car elle se révèle bien plus touchante et bien plus complexe qu'il n'y paraît.

J'ai par ailleurs été surprise de découvrir ma capacité à éprouver de la compassion pour l'assassin, dont on ne peut que condamner le geste.

Les plus du roman (+)


  • Des personnages attachants, comme mentionné plus haut.
  • Des chapitres courts qui facilitent la lecture.
  • Un style fluide, efficace et une écriture aisée.
  • Un roman plaisant qui se lit rapidement.
  • L'humour savamment dosé de l'auteur, qui nous montre que le monde n'est pas nécessairement manichéen : ni tout noir, ni tout blanc.

Les moins du roman (-)


  • Un titre de roman peu éloquent pour les lecteurs, du moins pour moi.
  • Quelques longueurs, notamment au début.
  • Une fin un peu trop rapide, malgré une suite envisagée par l'auteur.

Ma note : 18/20


  • Style de l'auteur : 5/5
  • Récit et intrigue : 4/5
  • Personnages : 4/5
  • Facilité et qualité de la lecture : 5/5

Où acheter De circonstance, de Nicolas Vallier ?


  • Un peu partout
  • Prix e-book : 2,99 €
  • Prix broché : 10,90 €

Où retrouver Nicolas Vallier ?



Le site auteur de Nicolas Vallier


Le site de Nicolas

Poursuivre la lecture...