Éric F. Oakenart : un auteur talentueux qui nous transporte

https://www.sophielimromans.com/2019/10/eric-f-oakenart-reflexions-passees.html
© Twitter et Scribay

Eh oui, j'ai fini par le faire. Comme j'aime écrire sur n'importe quel support, y compris sur le front des gens pour noter un numéro de téléphone, je me suis lancée dans l'interrogatoire de police d'autres auteurs.

Éric a accepté de s'y soumettre et je l'en remercie. Ne vous fiez pas à l'air très sérieux qui se dégage de la photo. Derrière, se cache un jeune ingénieur qui se définit lui-même comme étant un auteur de SFFF "à ses heures gagnées", une formule rigolote et positive. Après tout, écrire est censé nous procurer du plaisir, pas de la tristesse.

Dès les premières lignes de son premier roman Réflexions passées, j'ai été séduite par la musicalité de ses mots et suis tombée amoureuse de son style fluide qui m'a donné envie de m'immerger dans son univers, mêlant fantastique et histoire d'objets anciens. Pourtant, ceux qui me connaissent savent que je préfère les shojos, les romances et les thrillers.

Ne pouvant lire son roman d'une traite, faute de temps, j'ai "harcelé" mon meilleur ami sur Instagram et sur Messenger pour qu'il le fasse, chose que je ne fais jamais. Je plaide coupable : la façon d'écrire d'Éric représente un vrai coup de cœur et gagne à être connue ailleurs que sur Scribay et sur Wattpad.

Le parcours d'auteur d'Éric F. Oakenart


Éric a commencé à écrire sérieusement il y a quatre ans, mais comme beaucoup d'entre nous, il a l'impression d'écrire depuis toujours. Des histoires lui trottaient dans la tête depuis longtemps et un jour, il a eu envie de les coucher sur papier, le schéma classique de l'auteur en devenir.

Éric est attiré par la SFFF (science-fiction, fantasy, fantastique). Pour lui, la littérature permet d'explorer l'intégralité de l'imaginaire et ces genres désignent, à son sens, ceux qui permettent de repousser le plus les limites de la créativité.

Quel livre a marqué Éric ?


Quand je lui ai posé la question, Éric m'a d'emblée répondu La Nuit des temps, de René Barjavel qui fut sa première lecture en SFFF. Le monde créé par l'écrivain lui a paru si onirique et si envoûtant qu'il a accroché dès le départ.

Quels sont les auteurs préférés d'Éric ?


En plus de Barjavel, Éric m'a cité Tad Williams, "dont l'imagination fertile est capable de créer des mondes entiers cohérents, avec des personnages faillibles et réalistes", pour reprendre ses mots.

Le résumé de son premier roman : Réflexions passées


© Scribay

Comme mentionné plus haut, Réflexions passées mêle fantastique et références historiques. Éric utilise le point de vue narratif omniscient (dans lequel le narrateur sait tout, tel un troisième œil). Il s'agit de mon point de vue préféré, puisque je l'utilise aussi. C'est également le cas de J. K. Rowling avec la saga Harry Potter, un genre proche du sien (peut-être s'agit-il d'un signe concernant le succès d'Éric, et c'est tout ce que je lui souhaite). Sans plus tarder, découvrons le résumé :

"En achetant un vieux miroir dans une brocante, Olivier, restaurateur de meubles anciens, ne s'attendait pas à y voir des images venant directement du XVIIe siècle. Il va découvrir Aliénor, une marchande de lin de Montmartre. Lorsqu'il apprend qu'il ne lui reste que quelques mois à vivre avant de périr dans un incendie, il se met en tête de trouver un moyen pour envoyer un message dans le passé afin de lui sauver la vie, et ce, peu importe les conséquences."


Les inspirations d'Éric pour son premier roman


Les inspirations d'Éric ne peuvent être cataloguées de manière précise tant ses sources se révèlent multiples. Les distorsions temporelles l'ont toujours fasciné et ses nombreuses recherches sur le XVIIe siècle lui ont fourni plein d'éléments pour étoffer son intrigue.

Les plus (+) d'Éric F. Oakenart


  • Son style fluide et efficace
  • Un vocabulaire accessible au plus grand nombre
  • L'immersion immédiate du lecteur dans le récit
  • L'absence de descriptions superflues
  • Le fantastique qui nous transporte
  • Les références historiques qui nous changent de notre quotidien
  • La gratuité de son roman sur Scribay et sur Wattpad

Le moins (-) d'Éric F. Oakenart


  • Le fait qu'il soit sur Scribay et sur Wattpad, et qu'il prive une partie du lectorat de ses écrits, mais sans sa présence sur ces deux plateformes, pas de gratuité.

Si vous aussi vous avez envie de découvrir le talentueux Éric et son imaginaire contagieux, rendez-vous plus bas.

En savoir plus sur Éric F. Oakenart


Interview Wattpad Scribay Twitter

Poursuivre la lecture...