AUTOÉDITION les clés du succès, de Jean-Yves Normant

https://www.sophielimromans.com/2019/08/autoedition-cles-succes-bookelis.html

J'ai découvert tout à fait par hasard cet ouvrage de Jean-Yves Normant (fondateur de la plateforme d'autoédition BOOKELIS), disponible gratuitement sur Amazon. Contrairement à d'autres livres plus généralistes ou orientés "conseils d'écriture", celui-ci évoque la promotion des livres autoédités. Un peu répétitif mais bien écrit, il livre quelques pistes sans pour autant vendre du rêve. Voici les quelques points que j'ai retenus :

Quel est votre profil d'auteur ?


Le livre dresse un profil des différents auteurs. 3 tendances se dessinent :
  • l'auteur qui autopublie pour être publié par une maison d'édition traditionnelle ;
  • l'auteur hybride : il est publié par une maison d'édition traditionnelle mais veut conserver son indépendance sur une partie de ses œuvres ;
  • l'auteur indépendant (l'indé) qui fait tout lui-même, par défiance envers les maisons d'édition ou parce qu'il veut tout simplement garder ses droits sur ses œuvres;

Écrire plusieurs livres


C'est un point de vue que je partage et Jean-Yves Normant n'est pas le seul à le souligner. Rome ne s'est pas construite en un jour. Quand on regarde les écrivains connus, on s'aperçoit qu'ils ont écrit plusieurs livres. Ceux qui ont rencontré un franc succès avec une seule œuvre, comme Margaret Mitchell avec Autant en emporte le vent, restent des exceptions et les temps ont changé.

Soigner ses livres


Comme pour tout, il faut éviter de rebuter, donc l'auteur consacre quelques mots sur l'importance du vocabulaire, de l'orthographe, de la couverture et du résumé.

La promotion Internet : réseaux sociaux, blog, forums


Jean-Yves Normant invite les auteurs autopubliés à être présents sur la toile et à tenir un blog, tout en insérant des liens d'achat vers ses livres. Comme il le souligne, ça aide à se faire connaître. Néanmoins, il nous précise qu'il faut rester réaliste : ce n'est pas parce qu'un blog a 10 000 vues par jour que l'auteur qui le tient verra ses ventes décoller.

Il ne s'agit pas non plus de crier à la cantonnade "achetez mon bouquin !" pour créer une impulsion chez les gens. Pour se faire connaître, il faut échanger et partager de l'information. Il affirme d'ailleurs que pour recevoir, il faut donner.

Il invite aussi à s'adresser aux blogueurs influents, aux booktubers, voire aux top commentateurs d'Amazon.

Privilégier les livres sous deux formats : papier et numérique


Pour augmenter ses ventes, il faut d'après l'auteur privilégier les deux formats : papier et numérique. Je suis d'accord sur ce point dans l'absolu, mais le format papier reste difficile à écouler en tant que jeune auteur et il comporte un coût.

Participer à des Salons


Le mot Salons s'entend au sens large puisque Jean-Yves Normant invite aussi à démarcher les librairies de quartier. Il nous conseille également de participer à des Salons régionaux, moins plébiscités que le Salon du Livre à Paris. L'erreur à ne pas commettre : se placer à côté d'un Marc Levy ou d'un Guillaume Musso. Les gens ne verront qu'eux et ne viendront pas vous voir.

Lancer une période de gratuité sur l'un de ses livres


Ce conseil est valable pour ceux qui ont déjà publié : baisser le prix d'un livre ou le proposer gratuitement pour faire connaître les autres.

Un livre réaliste mais répétitif


J'ai apprécié ce livre pour son réalisme. L'auteur précise que le succès d'un livre ne s'explique pas. Certains auteurs hyper talentueux ne trouvent jamais leur public. C'est la loi de la loterie. Cela dit, il encourage les autoédités à promouvoir leurs livres avec de bons conseils.

Le livre aurait pu être plus concis car Jean-Yves Normant a tendance à se répéter mais ça ne retire en rien la qualité de son livre. Si vous êtes un écrivain en herbe, je vous invite à vous le procurer.

Poursuivre la lecture...