L'écriture rime-t-elle avec lecture et culture ?

culture-ecriture-panda-livres

Au niveau des sonorités, le terme écriture rime effectivement avec lecture et culture, mais qu'en est-il vraiment ? Doit-on beaucoup lire et enrichir sa culture générale pour écrire un roman ? L'imagination ne suffit-elle pas ?

À moins d'écrire une biographie ou une œuvre autobiographique, toute personne qui se lance dans l'élaboration d'un roman crée une fiction qui, pour paraître plausible, a besoin de s'appuyer sur des éléments réels. Écrire muni de sa plume et de son papier dans un champ coupé du monde semble donc révolu, car qui dit écriture, dit faire des recherches.

Lire pour trouver des idées


Dans son article intitulé Conseils aux écrivains en herbe, Bernard Werber conseille aux personnes qui se lancent dans l'écriture de lire. Pour ma part, le verbe lire s'entend au sens large et inclut aussi les BD et les mangas. Une sortie avec des amis, une expo, un film ou un voyage que vous souhaitez entreprendre, constituent également des sources d'inspiration non négligeables.

Si l'on s'en tient à la sphère des livres, je ne peux que rejoindre l'avis de Bernard Werber. Lire sur des sujets que l'on souhaite développer par la suite est important pour avoir des idées, mais lire des choses qui ne vous passionnent pas des masses l'est tout autant car cela vous servira de parfait contre-exemple. Ce n'est pas pour rien que les profs de français ou de lettres nous imposent toutes sortes de lectures durant les années collège et lycée !

Consigner ses idées par écrit


Comme les paroles s'envolent et les écrits restent, il ne faut pas hésiter à tout consigner dans un carnet de notes ou un calepin, quitte à faire le tri ensuite. Si vous vous souvenez de la méthode pour bien rédiger une dissertation, vous vous rappelez certainement que la première étape consiste à jeter ses idées en vrac sur la feuille de brouillon, avant de passer au plan détaillé.

https://www.sophielimromans.com/2019/04/ecriture-roman-lecture-culture.html
De peur de manquer de place et plutôt que de collectionner des carnets de notes au format papier que je risquerais d'égarer, j'utilise des carnets de notes numériques.

Lire pour trouver son style d'écriture et le parfaire


Que vous soyez partisan des phrases courtes ou des phrases à rallonges à la Marcel Proust, vous avez un style d'écriture qui vous est propre. Or, le style que vous avez acquis ne vous est pas venu du jour au lendemain en claquant des doigts. Il est fonction de vos lectures, de vos aspirations et de votre vocabulaire.

https://www.sophielimromans.com/2019/04/ecriture-roman-lecture-culture.html

Lire vous permettra d'enrichir votre vocabulaire, d'éliminer certaines fautes d'orthographe, voire de syntaxe, et d'améliorer votre style. Lorsque j'étais en classe de seconde, l'une de mes copines avait décidé de donner des cours de soutien à une élève de sixième qui avait du mal à orthographier les mots. Elle lui avait donc conseillé de lire pour améliorer son niveau de français. Son conseil, que j'ai trouvé sur le coup à la fois scolaire et un peu bateau, s'est révélé efficace sur la durée. Son élève avait fait de nets progrès les mois suivants.

Lire et faire des recherches pour rendre son histoire plausible


Quel que soit son genre, le roman que vous écrivez doit être cohérent et crédible. Un auteur ou un écrivain sachant manier les mots, n'est pas un singe savant ou un génie qui a la science infuse. Derrière son roman, il y a beaucoup de travail personnel, ne serait-ce qu'au niveau des recherches à effectuer.

https://www.sophielimromans.com/2019/04/ecriture-roman-lecture-culture.html

Le héros de votre roman travaille dans les pompes funèbres ? Sans pour autant démissionner pour devenir croque-mort, vous devez au préalable vous renseigner sur ce secteur d'activité, à partir du moment où vous l'évoquez dans votre roman. Idem pour les lieux. Bien que vous ne soyez pas guide touristique, vous devez être capable de vous familiariser avec le décor et l'atmosphère qui se dégage d'une ville que vous décrivez.

Enfin, les personnages que vous développez ont-ils suffisamment de consistance pour générer une émotion chez le lecteur ? Leur histoire et les liens qu'ils tissent entre eux tiennent-ils suffisamment la route ? C'est là que vos inspirations cinématographiques ou les livres que vous avez lus interviennent pour vous permettre de bâtir des personnages qu'on aura envie soit d'adorer, soit de détester, tout en nous faisant rêver ou cauchemarder.

Poursuivre la lecture...