Qui se cache derrière le personnage de Théodore ?

https://www.sophielimromans.com/2018/11/theodore-un-deal-pas-tres-catholique.html

Pour Théodore, le héros de mon premier roman Un deal pas très catholique, j'avais imaginé un beau blond aux yeux noisette, une sorte de mélange entre l'acteur Alex Pettyfer et Kyouya Sata, le personnage sadique du manga Wolf Girl and Black Prince, alias Ookami shoujo to kuro ouji. Il s'agit d'un shojo que j'ai découvert durant l'été 2018. D'ailleurs, il m'arrive régulièrement d'appeler Théodore le blondinet.

S'agissant d'un roman, l'imagination occupe une plus grande place mais j'ai quand même voulu créer un chibi à son effigie. Dans ma tête, il ressemblerait un peu à la photo, en version moins enfantine.

Informations générales sur Théodore Wagner


  • Âge au début du roman : 18 ans
  • Signe astrologique : verseau
  • Né le 11 février
  • N'aime pas : les gens stupides, recevoir des ordres, qu'on lui dise non
  • Aime : les belles choses, collectionner les filles et menacer les autres pour parvenir à ses fins


La personnalité de Théodore


Fier comme un paon, Théodore n'aime pas perdre la face et considère les émotions comme une faiblesse. Il est l'archétype même du tsundere à la française, autrement dit un type distant et hautain qui se radoucit par la suite. Il dévoile rarement ce qu'il ressent et parler d'amour ou d'attachement n'est clairement pas sa tasse de thé.

Issu d'une famille bien implantée dans le monde des affaires, il se sert de sa position sociale pour obtenir ce qu'il veut, en exerçant sur les autres un chantage ou en marchandant avec eux.

Habitué à recevoir des compliments sur son charisme et son physique, Théodore ne doute jamais de lui. Se sachant gâté par la nature, il n'hésite pas à en jouer, surtout auprès de la gent féminine qu'il considère comme un divertissement.

Outre son égoïsme légendaire et l'épaisse couche de glace qui entoure son cœur, Théodore sait se montrer protecteur envers les personnes qu'il apprécie. Malgré la flopée d'insultes qu'il leur destine au quotidien, il n'hésite pas à prendre leur défense s'il le juge nécessaire.

On découvre par ailleurs que Théodore est quelqu'un de possessif, surtout avec Julie, qu'il considère au début comme SA chose. Non seulement les autres n'ont pas le droit de l'approcher mais en plus, il estime qu'il est le seul sur cette planète à être autorisé à la faire souffrir.

Théodore : un handicapé de l'amour


Très marqué par le divorce de ses parents et vivant aux côtés d'un père qui enchaîne les maîtresses, Théodore considère l'amour comme un jeu, une espèce de sentiment factice que les gens utilisent pour justifier les cochonneries qu'ils font au lit.

Paradoxalement, il refuse de tomber amoureux car à ses yeux, l'amour rend idiot et faible. Il méprise l'amour et tout ce qui va avec, jusqu'au jour où il passe son fameux deal avec Julie...

Quoi qu'il en soit, Théodore est le genre de héros que l'on adore détester, entre son caractère sadique et ses théories très personnelles sur l'amour.

Poursuivre la lecture...