Quelle police d'écriture choisir pour son roman ?

https://www.sophielimromans.com/2018/11/police-ecriture-roman.html

Quelle police d'écriture choisir pour son roman ? Telle est la question. C'est une question que se posent les auteurs qui souhaitent s'autoéditer. J'ai dû moi-même m'arracher les cheveux car ce n'est pas parce qu'on aime une police qu'elle est forcément adaptée. Quand j'ai commencé les premiers jets de mon roman, j'ai eu un véritable coup de cœur pour la police Gadugi de Microsoft, et écrire en taille 14 me motivait car je n'aime pas loucher pour me relire. Hélas, j'ai été obligée de troquer cette police toute ronde contre une autre, plus petite, ce qui n'arrangeait pas mes affaires !

La police d'écriture est importante car c'est elle qui va donner envie aux gens ou pas de vous lire (logique, me direz-vous, c'est comme la vitrine d'un magasin). À moins d'être une célébrité comme Bernard Werber dont le design sombre du blog peut en rebuter certains (en dépit d'un contenu super intéressant), on doit soigner sa police d'écriture autant que sa couverture. En plus, certaines polices ne sont pas reconnues par les liseuses, ce qui est plutôt embêtant à l'ère du numérique. Certes, on ne peut pas plaire à tout le monde, mais on peut éviter de commettre des impairs.

La police du texte en fonction du genre de son livre


Avant tout, gardez bien à l'esprit qu'il faut privilégier les polices traditionnelles pour les raisons évoquées plus haut. Si vous voulez mettre un peu de fantaisie pour vous démarquer, vous pourrez éventuellement le faire avec la couverture de votre livre.

1)-Vous écrivez une œuvre de fiction


Qu'il s'agisse d'une romance, d'un roman feel-good, d'un livre policier ou d'une nouvelle, opter pour une police serif classique (ou avec empattement) vous apportera plus de crédibilité.

Pendant longtemps, on a opté pour Times New Roman et Garamond, deux polices devenues trop classiques mais qui marchent toujours. La police Georgia est également recommandée. C'est d'ailleurs celle que je préfère parmi ce choix limité. Elle ressemble à Times New Roman mais possède des caractères plus gros. Ses chiffres elzéviriens, autrement dit qui débordent, ne plaisent pas à tout le monde. Vous pouvez également opter pour Baskerville ou Palatino en mode normal.

2)-Vous écrivez un roman jeunesse ou un récit de vos voyages


Il est recommandé de choisir des polices sans serif comme Arial, Helvetica ou Verdana qui sont plus grosses.

La police des chapitres : du sans serif


Dans les livres modernes, la plupart des chapitres sont écrits en sans serif, bien qu'en la matière le choix des polices demeure plus libre. Il ne s'agit pas non plus de faire dans le farfelu. Pour ma part, j'ai opté pour Verdana.

La taille de la police


Là encore, tout dépend du genre de votre roman. S'il s'agit de littérature, écrire plus petit sera davantage un gage de sérieux pour vous. Cependant, je trouve la taille 10 trop petite. Or, dans l'équation, il faudra aussi prendre en compte votre type de police qui peut influer sur l'affichage.

La taille 12 reste la norme mais si vous écrivez pour des enfants, la taille 14 est préférable.

Si vous ne voulez commettre aucun impair sur le choix de vos polices, je vous conseille cet article du magazine Archimag sur la meilleure police pour lire sur une liseuse.

Poursuivre la lecture...